Les mathématiques modernes (1969)

Devenu directeur du “Rayon de la science” aux Éditions du Seuil (l’une des composantes de sa collection “Microcosme”), Warus y publie en 1969 un deuxième ouvrage (après Les nombres et leurs mystères, paru dans cette collection en 1961) consacré aux mathématiques modernes.

Ce volume est le 30ème publié dans cette série d’ouvrages de vulgarisation scientifique et traite de la nouvelle approche pédagogique d’enseignement des mathématiques au sein de l’enseignement secondaire, inspirée notamment par les travaux de la Commission ministérielle sur l’enseignement des mathématiques, créée en 1967 par André Lichnerowicz, et dont Warus était membre.

Il avait également effectué en 1967 une mission d’études aux États-Unis pour le compte du ministère de la Recherche afin d’y étudier les pratiques pédagogiques américaines en la matière.

L’ouvrage commence, de manière volontairement paradoxale par cette formule lapidaire “Il n’y a pas de mathématiques modernes” (p. 6), voulant faire comprendre par là que – par-delà les innovations pédagogiques – “il n’y a pas de rupture entre les maths d’hier et celles d’aujourd’hui , que celles-ci sont bien de la famille, et même qu’il était fatal qu’on en vint là un jour” (idem).

N’ayant jamais été réédité et devenu introuvable, nous présentons ici une version scannée de sa première édition. Elle est téléchargeable en 6 fichiers correspondant chacun à un ou plusieurs des 10 chapitres de l’ouvrage :